Les -13F assistent à Chambery / Montpelier – 28 Novembre

 

 

A l’initiative du président  du club et des membres du bureau, une action en

partenariat avec le club de Chambéry a été remise en place cette année.

C’est ainsi que le Jeudi 28 Novembre, nous avons emmené  18 jeunes handballeurs pour faire les « escorts kids » et assister à la rencontre Chambéry / Montpellier.

Il s’agit d’assister à l’échauffement  des deux équipes, puis d‘accompagner les joueurs lors de la présentation d’avant match , et pour finir, avoir la possibilité de rencontrer des pros à l’issu de la rencontre.

C’est le  collectif -13F qui correspondait le mieux en nombre et en âge qui a été choisi.

A  l’annonce de cet événement, l’ensemble du collectif a été plus qu’enthousiaste, et c’est bien 14 filles sur 14 possibles qui ont répondu à l’appel.

Pour compléter cet effectif, nous avons fait appel à 4 joueurs de + de 15 ans engagés au club en tant qu’arbitre ou coach  pour faire les « serpilléros ».

Nous voilà donc en route ce jeudi 28 novembre pour Chambéry à bord des mini bus  « grand luxe » prêtés généreusement par les villes de Meylan et la Tronche (encore merci).

Arrêtons nous un instant sur un détail  qui aura son importance : Le collectif des -13F est peut être, voir surement (enfin, il n’y a aucun doute) le collectif le plus bruyant de Meylan handball.

Nous vous invitons donc à compatir avec les deux pauvres chauffeurs de minibus qui pendant les trajets ont perdu  leur audition en raison d’un karaoké qui, du point de vue des décibels, n’avait rien à envier à un airbus A320 en train de décoller…

Ceci explique peut être pourquoi, le chauffeur du premier minibus, peut être désorienté, s’est trompé de chemin, non pas une… mais deux fois… a 300 mètre de l’arrivée

Nous voici donc arrivés à la magnifique salle de Chambéry : « Le Phare ».… les filles sont hystériques à la sortie du bus.

Nous sommes accueillis par Corinne, membre de l’organisation de l’événement, qui nous amène dans un vestiaire pour que tout le monde se mette en mode  sportif.

Contrairement à ce que nous avions cru, une autre équipe  se change également.  Il s’avère que c’est un collectif de Chambéry. Il n’y aura pas de tirage pour savoir qu’elle équipe accompagne les joueurs pros de Chambéry.

Courte déception, nos filles accompagneront donc le club visiteur, qui a les mêmes initiales MHB que nous, le club vainqueur de la dernière ligue des champions , Montpellier.

Premier moment intense, les filles sont disposées au bord du terrain, à seulement un mètre de la touche et assistent à l’échauffement de l’équipe de Montpellier.

Les joueurs de l’équipe de France ont la côte, et surtout Michael Guigou qui provoquent, à chaque passage, des gloussements à peine dissimulés.

Comble de bonheur, il plaisante avec les filles en leur demandant qui elles allaient supporter pendant le match… c’est à ce moment précis  que sans le savoir, il allait nous mettre dans une situation plutôt inconfortable… mais passons.

Les ballons qui sortent en touche sont rendus par nos handballeuses. Elles s’organisent même pour que chacune leur tour, elles puissent faire une passe à leurs idoles qui foulent le terrain devant elles.

Ça y est, c’est l’heure, il faut enfin se mettre en ligne. Rangées comme les daltons, elles sont alignées de la plus petite à la plus grande. Les joueurs de Montpellier vont faire leur entrée avec, a leur bras, des groupies toutes acquises à leur cause.

A grandes enjambées, ils rentrent en courant et en saluant le public et en tenant la main de nos filles. Telles des funambules tractées par un dog allemand mal dressé, elles se font traîner jusqu’au milieu du terrain.

Toutes dents dehors, elles ont du mal à cacher leur plaisir. Quel pied !

L’échauffement est déjà terminé. Nous avons croisé au bord du terrain des vedettes du handball. Des «Porte, Guigou, Richardson » , et même le coach emblématique de Montpelier , Monsieur Canayer nous passe un bonsoir. Génial.

Nous sommes alors conduits en tribune pour assister au match. De très bonnes places qui surplombent le terrain, en plein milieu.

Les filles sont aux anges. Après avoir recharger les batteries en engloutissant leur casse croute, elle assiste à un match de toute beauté.

C’est à ce moment là, que l’on peut se rappeler de deux points importants :

– Elles sont hyper- bruyantes

– Elles sont maintenant supportrices de Montpellier….

Drôle d’idée, elles hurlent  «  Aller Montpellier » pendant toute la rencontre. Le phare est rempli mais toute la tribune les entend.

Pour ne rien vous cacher, les deux accompagnateurs se font tout petits au milieu de ces centaines de supporters chambériens qui se retournent régulièrement vers nos brailleuses…

Cependant, Chambéry a un super public. Malgré  la défaite, les supporters chambériens ont encouragé  sans relâche leur équipe et aucune remarque n’a été faite à nos jeunes supportrices en herbe.

Elles ne hurlent pas seulement « Aller Montpellier ». Rappelez-vous, notre groupe est composé de 14 filles mais aussi de  4 garçons. Nos mâles sont à pied d’œuvre. A chaque arrêt de jeu, ils astiquent le parquet et déclenchent  des hurlements … «  Serpillière, serpillière, serpillière !!! »

Deux styles s’affrontent balai à la main. La team Serpillière « dynamique » qui a du écouter de la techno en venant, et la team « Doucement tranquille » qui a du écouter du reggae pendant le trajet.  Au final, c’est bien eux que l’on verra le plus sur les antennes de Bein sport.

Le match se termine sur une victoire de Montpellier. Corinne n’est pas très contente des encouragements de nos filles pour les adversaires, mais elle ne nous en tient pas rigueur.

Après avoir fait deux fois le tour du Phare, nous passons dans le secteur prévu pour les dédicaces.  Peu de joueurs sont présents, le match a été dur, et la déception des joueurs de Chambéry ne leur a pas donné l’envie de passer du temps pour cet exercice.

Merci au trois joueurs qui ont joué le jeu avec une mention spéciale à Romain Briffe qui a été fort sympathique.

Il est temps de rentré. Une seconde séance de torture se profile pour nos deux chauffeurs.

Des supporters de Chambéry reconnaissent nos filles devant les minibus et entonnent un « Aller Chambé » … les pauvres, la réponse est tonitruante. Le « Aller Montpelier » en retour,  a failli briser toutes les vitres du quartier.

Pas de problème d’itinéraire au retour. Dernier coup de grâce, à cinq minutes de l’arrivée, un « libérée, délivrée » est lancé et il finira de détruire toutes fonctions auditives du chauffeur jusqu’au lendemain.

Quelle superbe soirée. Des souvenirs inoubliables.

Facebook Comments

Default Comments

2 commentaires sur “Les -13F assistent à Chambery / Montpelier – 28 Novembre”

  1. J’adOOOre !!!
    Merci pour ces retours… magnifiques, qui j’avoue, m’ont donné la chair de poule, et surtout m’ont mis la larme à l’oeil !!! Que la force soit avec nous, Vive MHB 😋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *